Le référencement naturel c’est pas compliqué. En lisant cet article, vous saurez 80% de ce qu’il y a à savoir sur le sujet.

Le White Hat SEO

C’est le terme utilisé pour définir un référencement éthique, respectueux du RGPD, de la qualité du web en général et de Google en particulier. C’est le type de référencement que nous pratiquons.

Un référencement qui respecte Google

Le référencement d’un site se fait dès la réalisation, quand on prépare le site à être vu par les moteurs de recherche. En phase de réalisation, il s’agit de mettre en place les passerelles vers l’eco-système web.  Ces passerelles ne garantissent pas un bon référencement, qui est d’abord lié à la qualité du contenu d’un site, mais elles garantissent que le site ne sera pas coupé du web par des problèmes de qualité de réalisation.

La qualité d’un référencement est intimement lié à la qualité du contenu que vous proposez. En réalité, c’est plus simple que ce que la plupart des experts SEO peuvent raconter. Pour juger de la qualité de votre contenu,  Google va  se fier :à ces paramètres :

  1. au nombre de liens qui pointent vers le site,
  2. à la qualité de ces liens (un lien venant d’un site de référence sera mieux reconnu qu’un lien venant du Facebook d’un inconnu par exemple),
  3. à la qualité de l’orthographe,
  4. la richesse du contenu,
  5. à son exclusivité,
  6. à la fréquence des mises à jour et
  7. la quantité de commentaires.

Ce sont donc ces points les plus importants. La procédure de référencement que nous proposons ici touchent à la réalisation du site, et va juste aider les moteurs de recherche à voir votre site. Le moteur jugera alors si votre sité mérite d’être bien placé.

Les moteurs de recherche sont de plus en plus intelligents et s’intéressent à de très nombreux paramètres. Pour obtenir des listes plus exhaustives de bonnes pratiques, on peut se référer à ces deux checklists :

  1. Checklists Opquast.com
  2. Checklist Clickminded

CHECKLIST DES BONNES PRATIQUES INDISPENSABLES AU BON REFERENCEMENT

  1. Etudier le contenu des sites concurrents leaders (un à trois, pas plus). Comprendre ce qui fait la force de ces sites.
  2. Etudier les mots clés
  3. Etudier le positionnement des sites concurrents
  4. Evaluer la tendance des recherches dans le temps avec Google Trends
  5. Choisir un thème léger et optimisé.
  6. Utiliser les mots clés dans les meta, articles, menus, titres et tags.
  7. Proposer un contenu exclusif (pas de duplicate content)
  8. Nommer les images avec des mots clés (nom fichier, alt et titre).
  9. Créer un sitemap.xml.
  10. Créer un robot.txt avec lien vers le sitemap
    Sitemap: http://www.mon_site.com/agence/sitemap.xml
  11. Vérifier que le code HTML est ok avec W3 Validator
  12. Vérifiez que la vitesse du site est ok avec Pingdom
  13. Intégrez Google Analytics. Google Analytics
  14. Rediriger les liens sans www vers liens avec www via htaccess :
    RewriteCond %{HTTP_HOST} !^www.example.com$ RewriteRule ^(.*) http://www.example.com/$1 [QSA,L,R=301]
  15. Inscrire le site dans Google Console
  16. Prévenir Google avec la Soumission d’url Google
  17. Prévenir Bing (et Yahoo) : Soumission d’url Bing
  18. Vérifier le « structured data » avec Structured Data Testing Tool
  19. Intégrer les « structured data ».

Conclusion

Comme dit plus haut, cette liste de bonnes pratiques est ce qui permet au site de ne pas être pénalisé pour une erreur de réalisation (car ne pas appliquer l’un de ces points est pour nous une erreur). Mais le référencement, en lui même, viendra de la qualité du contenu, et donc de l’intérêt qu’il suscite auprès des utilisateurs .

Avec notre Programme d’Optimisation Web nous n’utilisons pas le référencement comme argument numéro un. Nous faisons en sorte que les systèmes web que nous mettons en place soient OK de ce côté là, puis nous enchaînons directement sur des actions qui font venir des visiteurs, qui les transforme en leads, puis en clients. Nous n’attendons par Google pour ça.